Actualités

26-03-2016

La mairie recherche un medecin généraliste pour janvier 2017

Le médecin généraliste prend sa retraite en décembre 2016, la mairie recherche activement un...

Haut de Page

Eglise Saint Vigor

Eglise_St_Vigor_de_Carolles.pdf

Histoire Abrégée de Carolles

Principaux sites naturels 4 sites exceptionnels :

 

  • la Cabane Vauban,
  • le Pignon Butor,
  • La Vallée et le Port du Lude,
  • la Vallée des Peintres.

Etymologie

Il y a un mot carré, du latin Quadra, qui a en patois Avranchinais, le sens spécial de pointe et dont les diminutifs sont carelle (pointe de la carelle dans la baie du mont st michel), et carolles, d'où Carolles.

 

La Préhistoire

Le site de la cabane Vauban a été habité dès l'époque préhistorique, ainsi en témoignent les nombreux silex taillés trouvés dans ce lieu. A quelques kilomètres de Carolles, dans la commune de Bouillon, existe un mégalithe, le menhir de Vaumoisson, appelé aussi Pierre du Diable.

 

La Conquête Romaine et la Résistance Gauloise

Les Châtelliers et l'oppidum gaulois. Sur la falaise, autour de la cabane Vauban en bordure du bois des Châtelliers, se trouvent les vestiges d'un oppidum gaulois, il s'agit d'un double camp figurant un trapèze accolé à un arc de cercle (camp de refuge) situé au nord de la première enceinte. L'enceinte trapézoïdale est tracée à l'ouest par le rebord de la falaise ; au sud, à l'est, et au nord par 3 levers de terre couverts d'ajonc, empierrée à la base. Cet oppidum de falaises doit être mis en rapport avec la résistance gauloise à la conquête romaine 58-50 avant JC. Ce camp était desservi par une petite voie antique, qui traverse la lande de Beauvais et qui se détache d'une voie plus importante à St Michel des Loups. A l'époque galo-romaine la région faisait partie de la tribu de la cité des Abricantes, dont le territoire correspondait à celui de l'ancien diocèse d'Avranches. Le chef lieu en était l'égédia (avranches). Les abricantes étaient séparées des Unelles (habitants du Cotentin) au nord de la rivière Le Thar.

 

Vers le haut

L'évangélisation de la Région Sissy (St pair sur Mer) ou la Terre des Saints

La région était évangélisée au VI siècle. A l'époque St Pair sur Mer était une bourgade importante qui s'appelait Sessiac ou Scissy. St Pair et st Scubilion, venus de Poitiers y fondèrent l'abbaye de scissy à l'emplacement de l'église actuelle, après avoir détruit un temple païen. St Pair en fut le premier abbé avant de devenir évêque d'Avranches. St Pair et St Scibilion fondèrent en outre d'autres monastères, notamment celui de Mandane, qu'on a jamais réussi à localiser et dont St Scibulion fut l'abbé. Dans l'église de st pair sur Mer, on peut observer les tombeaux et sarcophages des 5 Saints qui vécurent à Scissy au VI siècle : St Pair, St Scibilion, et aussi St Gaud, St Arroaste et St Senier qui succèdera à St Pair comme évêque d'avranches.

 

Vers le haut

La Lêpre : les Chapelles et la Léproserie St Clément

Une centaine de mètres au nord du camp gaulois sur le chemin des douaniers, au lieu-dit les chapelles, se trouvent les vestiges d'une construction, un pan de mur est dégagé au ras du sol. D'aucuns y on vu, à tort, le fameux monastère des Mandanes, fondé au VI siècle par St Pair et St Scupilion. En réalité, il s'agit de la chapelle de St Clément. Cette chapelle qui remonte au moins au 12e siècle, faisait partie d'un monastère destiné à servir de léproserie, aux moines du Mont St Michel atteints de la lèpre. Elle subsistait encore au commencement du 18e siècle. A quelques kilomètres de là, à la Croix St Blaise, en limite de Champeaux et St Michel des Loups, se trouvent les vestiges d'une autre léproserie, la maladredie St Blaise, dotée pat Henri II Plantegenêts et Guillaume de St jean et supprimée par Louis XIV, qui ordonna sa réunion à l'hôpital d' Avranches, d'autres léproseries, maintenant disparues, existaient également à Bouillon et à Genêts.

 

Vers le haut

La Féodalité

Le bois de Carolles, le Manoir du Hamelet, Les Anciens seigneurs et les moines du Mont St Michel.

Les anciens seigneurs de Carolles figurent rarement dans les chartes. Au 12e et 13e siècle sont cités quelques seigneurs appartenant à la famille de Carolles. Au 6e et 7e siècle, les seigneurs de carolles étaient de la famille de la Ferrière, dont les armoiries étaient à 6 fers à cheval, 3, 2 , 1. Les seigneurs de Carolles n'ont laissé d'autres souvenirs que leurs contestations avec les religieux du Mont st Michel. Les moines du Mont St Michel avaient reçus, en effet, très anciennement, d'importantes dotations dans la paroisse de Carolles. En 1013, Robert le Magnifique leur avait donné le bois de Crapate, entre la Vallée des Peintres et le Village de la Mazurie, en même temps que celui de Noiron, à l'emplacement du Trait des Nérons, et la forêt de Bivie abattue pendant la guerre de cent ans par Charles VI, pour construire avec le bois, une flotte destinée à débarquer en Angleterre, c'est la lande de Beauvais actuelle. L'Abbaye du Mont ST Michel possédait également le moulin et l'étang de Carolles et revendiquait certains droits sur la plage (droit de prise d'esturgeons et des oiseaux) Le château primitif de carolles dont il ne reste aucune trace était situé au bois de carolles près du cimetière. Pour des raisons inconnues, les seigneurs de la Ferriere et leurs descendants habitèrent le manoir du Hamelet…

 

Vers le haut

Coup d'épée terrifiant...

Plus au nord apparaît la cabane Vauban, inlassable vigie de granit et de chiste dont la construction remonte au XVIII" siècle. Elle occupe l'emplacement d'un ancien corps de garde, mentionné sur une carte manuscrite du XVII' siècle, relais de surveillance et de signaux optiques entre Le Mont-Saint-Michel et Granville. Son toit de schiste, entièrement refait en 1953, et ses murs restaurés en 1990 abritaient, jusqu'au début du siècle, les douaniers en patrouille le long de la côte. Arrivé au rocher du Sard, le sentier dégringole sur la vallée du Lude. Une étonnante brèche ouvrant, dans les falaises de Carolles, un beau nuancier de verts piquetés du jaune des ajoncs et des genêts. Foin des subtilités géologiques ! La légende affirme que la vallée est un témoignage de la lutte éternelle opposant le Bien et le Mal. Au cours d'un combat avec le démon, l'archange saint Michel aurait fendu la falaise d'un coup d'épée terrifiant. Et Satan n'aurait trouvé son salut qu'en se réfugiant derrière le rocher du Sard, appelé aussi rocher du Diable. Une version que la réalité des faits a peine à contredire. Car tout le mérite en revient au Crapot, ruisseau de quatre sous, dont le nom s'est changé en Lude par souci de poésie, qui a taillé son chemin à travers la roche. En le voyant aujourd'hui, gazouilleur et gringalet, on se demande bien par quel miracle...

 

Floraison de Chevalets

On pousse jusqu'au Pignon Butor par vent mollissant. Cet aplomb rocheux, dont les entrailles renfermeraient de l'or, domine de 60 mètres la plage de Carolles. Plus loin, le sentier s'enfonce dans la vallée des Peintres. Un nom donné à la fin du XIX siècle par les habitants de la région. A cette époque de l'impressionnisme naissant, la mode était de peindre sur le motif et en plein air. Et la petite vallée où coulait le ruisseau Crapot séduisait par son caractère de sauvageonne. Les chevalets y poussaient comme champignons après les ondées. " Les petits gars qui abreuvaient leurs bestiaux aperçurent une floraison d'ombrelles blanches, et ils dirent en rentrant chez eux "Je reviens du ravin des Peintres." Le mot fit fortune, sinon les peintres ", écrit Jacques Simon, lui-même peintre, dans son ouvrage Carolles, paru en 1947. On parlera même de l'école de Carolles. Parmi les artistes pouvant s'en réclamer, peintres, sculpteurs ou graveurs, un certain Constantin Leroux, natif de Carolles, " a laissé des paysages que Corot n'eût point désavoués ". Des paysages qu'il fait bon croquer à pleins souliers. Au bout de la vallée s'ouvre le port du Lude, petite plage de galets, une rareté dans la région. D'un accès dangereux, il aurait servi de port clandestin à l'époque de la chouannerie et des contrebandiers.

 

Vers le haut

Associations

Derniers Articles...

Cinéma de Carolles

LA FINALE

 Mixe d'émotions et d'humour à la fois subtil et léger, on se laisse embarquer dans cette relation...

 
Samedi 28 ...

Haut de Page

© 2006-2016 Commune de Carolles Plan du Site | Contacts |